La valeur de vérité d'une formule dépend évidemment de ses composants et des propriétés des connecteurs vérifonctionnels ¬ , ∧ , ∨ .
Ainsi si P  est vraie , Q fausse et R vraie alors:
(P∨Q)∧(¬ R) est fausse car ¬R est fausse.
De fait, la formule de notre exemple contient 3 variables atomiques chacune pouvant avoir deux valeurs de vérité, le nombre total des possibilités est donc de 23 =8
Nous pouvons résumer dans un tableau les différentes possibilités et les valeurs de l'expression correspondante.
P Q R P∨Q ¬ R (P∨Q)∧(¬ R)
V V V V F F
V V F V V V
V F V V F F
V F F V V V
F V V V F F
F V F V V V
F F V F F F
F F F F V F

Un tel tableau récapitulatif s'appelle une 'table de vérité'.
Si une formule contient n composant atomiques, la table de vérité correspondante aura 2n lignes.
Les tables de vérité constituent un algorithme naïf pour l'évaluation des formules. Nous verrons qu'il en existe d'autres.

Café Python

Voici un programme qui calcule la table de vérité de n'importe quelle formule. Il utilise l'analyseur syntaxique, l'évaluateur vus juste avant, ainsi qu'un générateur de fonctions vu dans un exercice.