Dans la mesure où les complexes sont exactement des couples de réels, leur stockage en mémoire génère exactement les mêmes problèmes que le stockage des réels (voir type float). Il faut simplement prévoir un tableau ou une liste de deux flottants. Dans la mesure où les complexes sont des 'objets' mathématiques bien précis, avec leurs règles de formation, leurs méthodes et leurs opérations, il est tout à fait indiqué d'utiliser un langage 'orienté objet' (C++,Python, Java, etc...) dans lequel on définira une classe (voir l'exemple des rationnels ) avec surcharge des opérateurs.

Café Python

Voici comment on peut se faire une classe 'artisanale' pour représenter les complexes:

Naturellement, cet exemple est donné à titre documentaire pour voir comment construire des objets avec un langage de haut niveau. De facto, le langage Python propose une librairie 'standard' pour manipuler les nombres complexes. Voici un exemple de l'utilisation de cette bibliothèque.
On remarquera que les écritures du type a+bj sont reconnues où a et b sont des flottants. Par contre l'interprète ne tolère aucun abus d'écriture comme 1+j ou -j. La raison en est sans doute que si j est malencontreusement une variable de type flottant du programme, l'écriture 1+j devient ambiguë.